Devenez membre HT

Trouver un cheval

Nombre de chevaux: 1612801
Snow
LA CRÈME DE LA CRÈME
Snow
INVESTISSEZ DANS LA FUTURE
Snow
VOTRE FUTUR COMMENCE ICI
.
.
Snow
Snow
Snow
Actualités

Classes de Lanaken : population fortement dominée par Diamant, Quidam, Clinton, Heartbreaker, Carthago et Contender

Les Championnats du monde des jeunes chevaux à Lanaken ont de nouveau été un événement sportif de premier ordre. Mais quelles sont les leçons à tirer en matière d'élevage ? Que peut-on déduire de la participation de près de 600 sauteurs d'obstacles de 5, 6 et 7 ans actifs aux Championnats du monde ? Plusieurs étalons ont eu plus de 5 descendants à Lanaken. Quels sont les nouveaux étalons reproducteurs qui se distinguent ou qui, au contraire, restent dans l'ombre de la plupart des gens ?

 

Pour répondre à ces questions, il est important d'examiner les opportunités que les étalons ont eues dans l'élevage, en particulier dans les années où les participants de Lanaken 2023 ont été produits. Si nous regardons les étalons qui ont donné plus de 1200 poulains dans ces millésimes, nous nous retrouvons rapidement avec Kannan (15), Cornet Obolensky (33) et Diamant de Semilly (21), ce qui n'est évidemment pas une surprise. Ils avaient respectivement 6, 8 et 2 descendants en finale. Avec Dominator 2000 Z (18) et Cicero Z van Paemel (17), nous avons encore 2 étalons qui étaient très présents, mais avec un peu moins de 1.000 produits. C'est donc quelque part logique vu les nombreuses saillies qu'ils ont reçues.

 

Plus de 500 produits

Aganix du Seigneur, Casall, Chacoon Blue, Emerald et Comme il Faut ont tous eu des produits en finale. Ce groupe d'étalons avec plus de 500 produits comprend également For Pleasure, Tangelo vd Zuuthoeve, Untouchable et Vigo d'Arsouilles avec plusieurs participants mais aucun finaliste.

 

Plus de 250

Un grand groupe d'étalons a eu plus de 250 descendants. Bamako de Muze (10) , Stakkato Gold (11), Nixon van 't Meulenhof (8), Zirocco Blue (8) et Harley VDL (8) étaient les plus forts de ce groupe. Cependant, aucun de ces derniers n'a pu se qualifier pour la finale du dimanche. Avec 7 descendants, nous retrouvons Asca Z et Casallco. Il y a également Eldorado vd Zeshoek (6), son fils Grandorado (5), Vagabond de la Pomme (5) et Comilfo Plus Z (5).

 

Luidam : 3 sur 3

Il est également remarquable que Mosito van 't Hellehof et Luidam aient tous deux 3 descendants en finale sur un peu moins de 100 saillies. Pour Luidam, cela signifiait que tous les descendants pouvaient se qualifier. Mosito (9) avait alors beaucoup plus de descendants dans les qualifications. Il est également remarquable que Mosito, comme Million Dollar, ait pu réaliser cela avec sa première production. Deux des trois produits de Million Dollar se sont qualifiés pour la finale.

 

Remarquable

Kassander van 't Roosakker (6), Taran de la Pomme (4) et Denzel van 't Meulenhof (4) ont également eu une grande part sur un peu plus de 50 produits, mais seul un des produits de Denzel s'est qualifié pour la finale. Si l'on rapporte ce résultat aux nombreux étalons de saillie, il n'en est que plus remarquable.

Les noms moins surprenants sont bien sûr Conthargos (5), Baloubet (5) et Messenger (5) qui ont produit plus de 100 descendants. Peut-être un peu moins attendu est Aktion Pur Z (6) dans cette liste.

 

Les fils égalent les pères

Certains étalons couvrent clairement moins que leur père mais pourraient prendre la place de ce dernier à l'avenir. Dans ce cas, Emerald semble le plus susceptible d'égaler ou même de dépasser son père Diamant. Grandorado, quant à lui, pourrait se placer au même niveau que son père Eldorado van de Zeshoek. Vagabond de la Pomme (Vigo) , Casallco (Casall) Comilfo Plus Z (Comme il Faut) ont encore du chemin à faire.

 

Nombre limité de couvertures

Mais il faut aussi voir tout cela de manière un peu plus large, bien sûr. En effet, la plupart des étalons ont moins de 25 poulains par an. Il y en a trop pour les citer, mais en regardant les épreuves finales, on voit quelques étalons qui ont un finaliste malgré leur nombre limité de saillies.

Akarad Hero (21), Falaise de Muze (10), Jensen van 't Meulenhof (20) et Presley Boy (26) ont tous eu un finaliste. Cela ressort évidemment moins parmi les nombreux descendants d'autres étalons, mais c'est certainement tout aussi bon en termes d'héritage.

 

Les mères sportives

Si nous nous concentrons sur les mères de tous les chevaux qui se sont qualifiés pour les Championnats du monde à Lanaken, nous constatons qu'une jument sur cinq a elle-même participé à des compétitions internationales à 1,40 m ou plus. L'accouplement avec une jument qui a donc elle-même réalisé des performances sportives est utile, mais n'est pas nécessaire pour obtenir un bon cheval de sport. En revanche, une bonne lignée maternelle est très importante. Une mère sur trois de chevaux participants a un frère ou une sœur qui a concouru à 1,60m.

 

Consanguinité

Une autre chose dont il faut absolument tenir compte est que certains étalons sont vraiment très répandus parmi les concurrents. Diamant de Semilly, Quidam de Revel, Clinton, Heartbreaker, Carthago et Contender sont les étalons les plus remarquables. C'est une chose à laquelle il faudra peut-être prêter attention à l'avenir, car plus de la moitié d'entre eux ont au moins deux des étalons susmentionnés dans leur pedigree.

 

Lire la suite...

Archives d'actualités

Exclusive news

Archives d'actualités

Snow
Snow
Snow
Snow
Snow
Snow
Snow